Costume des femmes

Notre costume est authentique et représente le costume bourgeois bourbonnais du second Empire (1852/1870).                                                   
Description
Madame de Sévigné dans une lettre parlait du « bonnet à bascule » en faite elle parlait de la coiffe originale que les dames de Vichy portaient et qui était le chapeau dit " à 2 bonjours’’ appelé aussi " Bise de suite ou Bise tout de suite "en paille de blé très fine tressée, orné de ruban de velours, relevé sur le devant et à l’arrière. De forme élégante, il est garni de fin galon de paille dont les dessins ne sont jamais pareils. Il est maintenu sur la tête par des épingles à chapeau.
A l’origine l’intérieur était doublé de rose pour les jeunes filles et de bleu pour les femmes mariées. Par la suite la doublure a était assortie à la couleur de la robe.
La coiffe: se met dessous le chapeau, elle est en mousseline ou en organdi au fond brodé et aux bords de dentelle tuyautée.
 
Au cou une croix Jeannette en or, en argent ou en nacre ou un médaillon est retenue par un velours noir.
 
Les mitaines sont en fil blanc ou écru crochetées.
 
Le costume se compose d’une robe ou d’une jupe et d’un corselet en coton.
Le col et les poignets sont garnis de dentelle.

  Un châle en soie ou en lainage sur les épaules attaché dans le dos par une broche.
 
  Sur la robe se porte un tablier en coton en tissus assorti à la sous-jupe.
 
   La sous-jupe est en coton.
 
   Le jupon à volants est brodé ou orné de dentelle.
 
   La culotte fendue est également en coton, le bas des jambes est brodé ou garni de dentelle.
 
Les chaussettes sont en coton blanc ou écru ajourées.
Les chaussures sont de cuir ciré ou vernies noires.
Une cape peut recouvrir le tout.
 
Le panier:
Appelé  "bartomiau où bartomio" , ce panier de rotin noir est apparu vers 1860 dans les familles aisées. Il servait de sac à main, de boite à couture ou à tricot.
 Délaissé de part son prix trop élevé, il réapparait dans les années 1960. De forme carrée ou ovale, il est muni d’un couvercle et de deux anses.
Les plus grands et plus rustique faits d’osier étaient destinés a amené le repas dans les champs ou dans les vignes mais aussi  les produits fermiers au marché.
Modernisé dans les années 1980, on le trouve actuellement décoré de  motifs de rotin de différentes couleurs.
Il complète joliment le costume folklorique des danseuses de notre région il est également très prisé des collectionneurs et fait  objet de décoration.
Nous avons la chance d’avoir des maitres vannier à Châtel Montagne qui confectionnent  et réparent  ces jolis paniers.
 
Image12